15/08/2009

12 JUIN 2009 - KINSHASA : JOURNEE DE PLAIDOYER EN FAVEUR DE L’ENFANT

JOURNEE ORGANISEE PAR LE CATSR ET SES PARTENAIRES DANS LE CADRE DE LA COMMEMORATION DE LA JOURNEE DE L’ENFANT AFRICAIN

 

 

Avec le soutien de la Délégation Wallonie Bruxelles

 

Kinshasa,  juin  2009

 

Introduction

 

Avec le soutien de la  Délégation Wallonie-Bruxelles en République Démocratique du Congo, le Comité d’Appui au Travail Social de Rue (CATSR) a tenu à marquer d’une empreinte indélébile la journée de l’enfant africain 2009 qui est intervenue  quelques mois après la promulgation par le Chef de l’Etat congolais de la loi n°09/001 du 10 janvier 2009 portant protection de l’enfant au Congo.  Les  différentes associations membres du CATSR ainsi que l’Atelier « Tshiapota », l’Espace Masolo, le Groupe Mwana PHOW et « Mille Feuilles »  ont été associés  à la journée de plaidoyer en faveur de l’enfant organisée avec faste à Kinshasa, le vendredi 12  juin. Ce plaidoyer est intervenu à une date aussi  importante sur le plan international parce que marquant  la journée contre le travail des enfants.

  

Le CATSR et la Délégation Wallonie Bruxelles ont souhaité mettre les enfants en exergue en leur accordant la parole pour une expression plus libre en faveur de la protection de leurs droits. Ainsi, les enfants de différentes catégories (scolarisés et non scolarisés mais sous le toit familial,  enfants en rupture familiale ayant élu domicile dans la rue ou hébergés dans des centres…) sont montés à la tribune pour  dénoncer les maltraitances (sévices corporels,  travail forcé, accusations de sorcellerie…) et exiger la mise en application de la loi n°09/001 du 10 janvier 2009 ainsi que des instruments internationaux dont la Convention relative aux droits de l’enfant adoptée le 20 novembre 1989 par l’Assemblée Générale des Nations Unies.

 

Déroulement des activités 

 

La journée s’est déroulée en deux temps : d’abord dans la salle « Brel », de 10 H à 12 H, avec des messages des enfants ; et ensuite, la visite de la Bibliothèque à la Délégation, des spectacles d’acrobaties et de marionnettes, le vernissage et les animations musicales  par la Fanfare Masolo et autres groupes, dans l’après-midi.

 

Ainsi, la manifestation a démarré à 10 heures par une conférence- plaidoyer  dans la salle Brel du Centre Wallonie Bruxelles. Le plaidoyer s’est fait par divers moyens d’expression :  leçon magistrale  sur les droits de l’enfant que le tout jeune  Kalubi Muneme, encadré par l’ONG « Apropev » (membre du CATSR),  a donnée au public, projection du documentaire « Plus jamais ça au Congo ! » sur la  guerre à l’Est, réalisé par l’ONG « Pax Juniors » (l’une des ONG du CATSR) avec ses enfants messagers de la paix,  chansons de l’artiste musicien Jean Goubald sur l’enfance magistralement interprétées par des élèves, fanfare des enfants encadrés par l’Espace Masolo,  récitals de poèmes, contes par l’enfant Olivier Sangi,  des saynètes sur les maltraitances enfantines  jouées par des enfants en rupture familiale encadrés par la Croix-Rouge/Belgique à travers son projet « Sunga Bana » (Portons secours aux enfants). Ce n’est pas tout, car deux mémorandums, l’un des enfants dits de la rue, et l’autre,  engageant  les enfants en général,  ont été lus en présence des délégués des Ministères du Genre, Famille et Enfants et celui des Affaires sociales et solidarité nationale  et plusieurs délégués des associations de la société civile. C’est au rythme de la fanfare et aux pas de danse que les enfants ont quitté la salle pour rejoindre la cour de la Délégation Wallonie Bruxelles où étaient exposés les réalisations et les activités des plusieurs associations.

 

La visite guidée à la bibliothèque de la Délégation Wallonie Bruxelles, l’exposition de certains magazines  pour enfants, l’organisation d’un atelier de peinture avec les enfants, les jeux des marionnettes, les acrobaties par les jeunes et aussi par les enfants de rue ont constitué le deuxième temps fort de la journée de plaidoyer.

 

Quant à l’espace du CATSR, les organisations membres ont présenté l’expérience des échanges entre écoles de Kinshasa  et  celles de Bruxelles, les tabourets réalisés par les enfants du centre Monseigneur MUNZIHIRWA, les bandes dessinées sur les droits de l’enfant. Plusieurs bandes dessinées sur les droits de l’Homme et les droits de l’enfant réalisées par l’ONG « Sodec », des revues de  l’Ong Fored qui ont attiré le public.  Un autre coin qui a aussi attiré les enfants est l’atelier ouvert de  peinture. Plusieurs enfants ont peint un tableau pour exprimer leurs sentiments en rapport avec le travail des enfants et la journée de l’enfant Africain.  Ce tableau a été remis à la Déléguée de la Communauté française de Belgique, Kathryn Brahy, qui d’ailleurs, dans son mot de bienvenue, a salué l’avènement de la loi n°09/001 du 10 janvier 2009 portant protection de l’enfant en RDC en faisant allusion aux accusations de sorcellerie réprimées par l’article 160 de ce texte.

 

Il faut aussi souligner la participation active  des enfants et jeunes  de la rue qui ont assuré la sécurité des invités ainsi que leurs véhicules. Ils ont aussi agrémenté la journée avec l’interprétation de plusieurs chansons populaires et l’exhibition des danses.

 

Conclusion

 

La journée de plaidoyer en faveur de l’enfant s’est donc terminée à 17 heures dans une ambiance de gaîté. Le Comité d’Appui au Travail Social de Rue et ses partenaires espèrent que les autorités politico-administratives seront  attentives au plaidoyer que les enfants leur ont adressé sans oublier certaines organisations internationales qui ont manifesté leur intérêt à cette activité.

 

 

 

Annexe 1 : Extrait du mémorandum des enfants en rupture familiale

 

 

 « …Nous remercions le Centre Wallonie Bruxelles pour la confiance qu’il nous témoigne depuis quelques temps ;

Nous demandons à vous nos parents de ne pas seulement nous offrir un repas de circonstance mais plutôt nous aider à quitter la rue ;

Nous voulons un encadrement et une protection ;

Nous voulons étudier comme les autres enfants, apprendre un métier professionnel ;

Donnez-nous une autre chance de vivre en communauté en toute dignité.

Nous vous remercions…. »

 

Annexe 2 : Extrait du mémorandum des enfants congolais (en général)

 

« …Chers parents,

Nous tenons à remercier sincèrement tous les organisateurs, les parents de la présente manifestation pour cette occasion.

Nous vous remercions tous, vous qui nous encadrez dans les centres ou dans nos milieux ouverts. C’est grâce à votre travail que nous avons quitté la rue, a près avoir été traité de sorcier, accusé de voleur, chassé par la famille élargie après la mort de nos parents, torturé ou violenté par la communauté…

Nous voulons vous demander d’aider matériellement nos centres pour nous former davantage.

Notre souhait est que nos autorités soient :

-       Sensibles aux problèmes que nous connaissons ;

-       Attentifs aux conditions de vie de nos amis en conflit avec la loi, aux attitudes de rejet affichées par la communauté.

Nous invitons les autorités à :

-       Réprimer tout adulte qui nous accuse de sorcier conformément à la loi ;

-       Former nos policiers à regarder les enfants en situation difficile comme enfant nécessitant des mesures spéciales de protection ;

-       Matérialiser la loi pour mieux nous protéger… »

 

 

Annexe 3 : Images

 

Catsr Brahy

Madame Kathryn Brahy, Déléguée  Wallonie Bruxelles, en compagnie des enfants.

Catsr Fanfare

 

Fanfare de l’Espace Masolo

16:09 Écrit par Le Catsr dans Rapports | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |